Hardcore: A Poke into the Adult film Orifice

jeudi 12.10 18h15 Arsenic
dimanche 15.10 18h30 Arsenic

Mark Withers, 2005, Grande-Bretagne, 98’, Hi-Def, VO-St
http://www.bigbrushfilms.co.uk/

Pour son nouveau documentaire, la réalisatrice Linda Boreman s’intéresse à un jeune futur réalisateur débordant d’ambition et d’idées, et qui bidouille des films dans le jardin familial depuis ses dix ans. Malheureusement, soulever les fonds nécessaires pour la mise en place d’un vrai premier film s’avère être une tâche plus difficile que prévue. Pour parvenir à ses fins, il s’attribue le pseudonyme de Jack Innov et s’apprête à tourner un porno titré Assanova avec celui qui pourrait bien devenir la nouvelle star du genre: Thom Cruz.
Linda Boreman suit donc les mésaventures rencontrées par Jack Innov, son associé Derek « Tinto » Brass et son équipe inexpérimentée. Que ce soit lors des castings improbables ou pendant les premiers tours de manivelle parfois catastrophiques, Jack semble jouer de malchance et se trouve confronté aux plus grandes difficultés imaginables. Difficultés techniques d’abord, mais aussi difficultés dues à de forts conflits artistiques, notamment avec le chef opérateur exhibitionniste Randolph Gerbes. Tout cela sans compter sur la pression infligée par ses investisseurs, à savoir Reg et Ron, deux petites frappes patibulaires.
C’est un fait: pour financer leurs projets personnels, certains réalisateurs mettent en boîte quelques pelloches pornos. Mark Withers y a d’ailleurs fortement pensé, mais après quelques recherches et lectures de « scénarios », cela revenait pour lui à toucher le fond. De là est partie la mise en place de Hardcore….
Mark Withers fonde Big Brush Films en 1992 après avoir réalisé The Big Brush, un court inspiré de The Big Shave de Martin Scorcese. Après quelques courts (Big Brush 2 : Big Mo; Interview with a Vampire… Hunter; Emily;…), il se lance en 1997 dans la production de Darktaile, son premier long métrage. Complété en 2001, le film est interdit de distribution par le comité de censure britannique. En 2002, il réalise Money Talk qui connaît une belle carrière en festivals, puis le court Schnibber l’année suivante. Il part ensuite pour Vancouver après avoir été mandaté par la Fox mais le projet est abandonné.  Hardcore… est son troisième long métrage.