The Evolved: Part One

Vendredi 13.10 20h30 Arsenic
Dimanche 15.10 20h45 Arsenic

Andrew Senior & Juohn Turner, 2006, Grande-Bretagne, 82’, VO

http://www.theevolved.co.uk

Chiens morts, burgers au foetus et clown nazillon: il y a quelque chose qui pue dans la ville de Londres. Et pour une fois, il ne s’agit pas du froc de Glover. Détective Danny Glover, affilié à la brigade des kidnappings canins et salopard connu et reconnu débarque dans la capitale pour épauler le psychotique détective Sony Boy sur une affaire sordide de massacre de chiens. Une piste les mène à Burger Priest, empire du fast-food vomitif dirigé par le clown néo-nazi, proche du  Pape lui-même. Assistés de Feety, un fœtus phosphorescent accro à l’héroïne, et d’Ellen Mellon, une poupée ventriloque et journaliste new-yorkaise propulsée sur chaise roulante, Danny Glover et Sonny Boy mettront tout en œuvre pour révéler les horreurs qui se cachent sous la bannière de Burger Priest. Mais quelque chose de monstrueux, d’innommable est tapit dans l’ombre. Une créature sanguinaire surgit du fond des océan et qui étanche une soif de revanche en éliminant un à un les hommes de Burger Priest. Cette repoussante créature, c’est : THE EVOLVED !!!

Bienvenu dans le monde de The Evolved : Part One, sans doute l’un des films les plus trashs, vulgaires et déglingués jamais réalisé jusqu’ici, un véritable hymne à la dégénérescence filmique. Fort d’un humour very British ayant fortement abusé sur le vitriole et d’une galerie de personnages pour le moins improbables, cette oeuvre fortement déconseillée aux estomacs fragiles, aux esprits obtus et aux végétariens est un pur uppercut dans le gras du bide. Attention, vous qui entrez dans la salle, vous pénétrez en territoire insalubre, voire contagieux.