Indicible horreur

Vendredi 13.10 16h15 Cinématographe

 

God’s Little Girl
Mitch Davis, 2006, Canada, 16’, 35mm, couleur, VO
Une mère se souvient de l’enfant qu’elle a perdu... Le dernier film de Mitch Davis est une poésie langoureuse empreinte de tristesse laconique. L’esthétisme classieux et hypnotique de la photographie génère une angoisse palpable en accord avec le sujets, parvenant ainsi à provoquer un fascinant sentiment mélancolique.

The Call of Cthulhu
Andrew Leman, 2005, USA, 47’, DV, n&b, muet avec intertitres français
Un professeur mourant emmène son neveu dans  une enquête dont l’enjeu déchaînera peur, folie et  phénomènes surnaturels émanant d’un culte obscur  dédié à une divinité païenne. Voici sans doute l’adaptation la plus proche des écrits de H.P. Lovecraft. Tiré  de la nouvelle homonyme publiée en 1926, Andrew  Leman et son scénariste Sean Braney décidèrent de  monter le récit selon les standards techniques de  l’époque : film muet, image noir et blanc et musique  symphonique. Seul le support est actuel, à savoir  la DV. Mais une fois l’image passée au travers du procédé « Mythoscope » créé pour l’occasion, le rendu  s’avère bluffant.

    The Call of Cthulhu