Thee Majesty

(Genesis Breyer P-Orridge, Lady Jaye Breyer P-Orridge, Bryin Dall – UK)

Sa Majesté, Genesis P-Orridge, est l’androgyne originaire de l’entropie culturelle. Génitrice de la musique industrielle, Pop terroriste et Reine du désordre, expulsée d’Angleterre par la Dame de Fer, Djin s’installe exceptionnellement au LUFF pour présenter Thee Majesty, son dernier projet scénique.

Accompagnée par les guitaristes Bryin Dall and Lady Jaye Breyer P-Orridge (modèle des transformations corporelles de Genesis, bassiste de Psychic TV), elle y expérimente depuis 1998 une poésie à la glu déferlante. Un rappel biographique de Djin s’impose : dès 1969, membre du groupe actionniste Exploding Galaxy / Transmedia Exploration.Concepteur du groupe seminal de performers anglais Coum Transmissions. Co-fondateur (avec Cosey Fanni Tutti, Peter Christopherson, Chris Carter) des Throbbing Gristle en 1975, et co-fondateur (avec Alex Fergusson) des inventeurs de l’acid house hyperdelic de Psychic TV en 1981. Inventeur du terme / genre Industrial Music (avec Monte Cazazza). Réalisant plus de 200 disques ; auteur d’une multitude de textes, il collabora notamment avec William S. Burroughs et Brion Gysin ; joua pour le réalisateur gay le plus radical à l’ère Thatcher, Derek Jarman ; etc.

Bryin Dall, de son côté, se distingue dans les annales des scènes underground de la musique industrielle, noise, et dark ambient music comme un guitariste avant-gardiste. Pour ne citer que quelques projets: A Murder of Angels (ex-Of Unknown Origin, avec Derek Rush). Il collabore aussi à Dream into Dust.

Concert: Mercredi 11 octobre 2006, Casinon de montbenon.